MENU
RÉFÉRENCE

Immeuble d’habitation « Quartier WIR », Weißensee, Berlin | Allemagne

« Quartier Wir » héberge cinq structures en bois massif, là où se trouvait auparavant un espace arboré. Dans le Weißensee à Berlin, un nouveau quartier marqué par la mixité sociale, le quartier WIR, voit le jour. Les 113 appartements englobant des appartements coopératifs, des logements protégés et unités locatives ainsi que des propriétés par étage ont été planifiés par l'architecte Deimel Oelschläger de Berlin. La construction est essentiellement réalisée en bois : avec une surface utile de 12 400 m², le quartier représente actuellement le plus grand projet de construction bois en Allemagne. Le terrain de 7 200 mètres carrés devient ainsi un foyer pour des gens dans des phases de vie entièrement différentes. Le petit complexe cohérent est composé de structures de quatre à cinq étages, agencées autour de deux cours intérieures. Les différents espaces de rencontre avec une piscine, un cabinet de physiothérapie, une garderie, un atelier, un restaurant de formation et des salles communes sont également à disposition de la population voisine.

Außenansicht © SICHTKREIS.COM
binderholz Brettsperrholz BBS Deckenelemente © SICHTKREIS.COM
Wohnraum mit Decken von Brettsperrholz BBS © SICHTKREIS.COM

FAITS

Projet Immeuble d’habitation - Nouvelle construction d’un quartier de ville
Lieu Berlin, Allemagne
Construction Mars 2020
Architectes Deimel Oelschläger, Architektenpartnerschaft
Maître d’ouvrage UTB Construction & Development GmbH
Construction bois Unternehmensgruppe Terhalle
Statique bauart Konstruktions GmbH & Co. KG
Surface utile 12.400 m²
Matériau utilisé 3.200 m³ binderholz CLT BBS pour les éléments de plafond

113 unités pour 250 habitants

Au total, 113 unités pour 250 habitants ont été construites dans le quartier. La diversité a été appliquée de manière cohérente, car le quartier compte des appartements locatifs et en propriété par étage, des modèles coopératifs et des logements protégés dans un même complexe. Par ailleurs, le mode de construction sans barrières permet une mixité des générations : tous les étages sont accessibles en chaise roulante, les espaces communs ainsi que le tiers de tous les appartements sont exécutés sans barrières. Une cohabitation harmonieuse est, de plus, favorisée par les terrasses communes sur le toit, dont tous peuvent profiter.

La gestion responsable des matières premières a été appliquée scrupuleusement au cours du projet, de la construction à un éventuel démantèlement futur.  Les matières d’isolation, par exemple, ont été confectionnées à partir de matériel de recyclage. Grâce à l’enveloppe en panneaux de bois avec un remplissage de cellulose ainsi que des installations de ventilation à récupération de la chaleur de l’air évacué, les immeubles en bois sont compatibles avec la norme KfW-40.

Aménagement

Les surfaces multifonctions bien réfléchies répondent aux exigences d’habitation contemporaines et satisfont aux demandes individuelles des communautés de vie et des petites ou grandes familles. Le bois est agréable et directement visible dans les plafonds, les montants et fenêtres, par exemple. Les fenêtres de bois sur toute la hauteur de l’étage apportent beaucoup de luminosité et une ambiance chaleureuse. Chaque appartement a accès à un balcon, une terrasse ou, au dernier étage, au jardin sur le toit.

Tout est possible avec du bois

Le projet de l'architecte Deimel Oelschläger a été primé en 2019 par l’initiative Klimam Schutz Partner Berlin en tant que « planification innovante prometteuse ». Les bilans écologiques positifs liés à la construction bois, l'excellente valeur U, l’isolation en matériel de recyclage, la gestion économique grâce au faible besoin de chaleur, la réduction de la production de CO2 - tous ces facteurs ont convaincu le panel spécialisé des qualités du quartier WIR.

Tous les cinq immeubles sont érigés selon une construction hybride : les caves et cages d'escalier sont en béton/béton armé, les murs extérieurs en panneaux de bois et les plafonds en bois massif. Avec une isolation de cellulose insufflée et une installation de ventilation à récupération de chaleur, la norme KfW-40 est réalisée.

L’effet économique de la construction bois a été mis en avant, également par l'architecte. Grâce à la standardisation des types de maisons, trames de support et éléments de façade, il était possible de réduire la durée et les coûts de construction.

Appartements en construction bois hybride

Compte tenu notamment de ces conditions-cadres ambitieuses, il était évident pour les architectes de planifier les bâtiments selon des normes de durabilité élevées. D’une part, ils ont aménagé les structures réalisées selon la norme KfW-40 sur le terrain de manière à créer un quartier connecté avec l’environnement avec des espaces extérieurs publics et privés bien délimités. D’autre part, ils ont opté pour une construction portante avec des murs extérieurs en bois sans fonction de support, un matériau naturel emmagasinant le CO2 avec d'excellentes qualités biologiques et physiques pour la construction.

Le système de support choisi fut un squelette de bois lamellé-collé pour les montants et des poutres en hêtre ainsi que des plafonds en binderholz CLT BBS, tandis que les murs extérieurs sont confectionnés en éléments de cadres de bois préfabriqués au complet avec les fenêtres et une isolation de cellulose. Ces éléments fabriqués par Terhalle Holzbau GmbH ont été revêtus après le montage avec des plaques de plâtre à l’intérieur et crépis à l'extérieur. Un avantage décisif de la construction en squelette avec des murs de construction légère séparant les appartements et les pièces est l’énorme flexibilité dans la conception des plans. Cette flexibilité était indispensable afin de superposer différents types d’appartements avec un aménagement intérieur complètement disparate.

Außenansicht © SICHTKREIS.COM

Ménager les ressources et économiser de l’énergie

Ce sont les autres prémisses sur lesquelles la planification s'est basée. Par la construction en bois massif, le système de façade à panneaux de bois avec un remplissage de cellulose, une installation de ventilation et la récupération de la chaleur, les immeubles réalisent la norme KfW-40, c'est à dire qu’ils consomment 60 % d’énergie en moins qu’une nouvelle construction comparable. Comme l'expliquent les architectes : « Pour nous, une construction durable signifie la mise au point de concepts réalisables durablement, aussi bien sur le plan social qu’en matière d’écologie. » La construction bois offre en outre de nombreux avantages économiques.

Photos: © binderholz © Sichtkreis © Terhalle
Vidéo: © binderholz
Plans: © Deimel Oelschlaeger Architekten

Außenansicht © SICHTKREIS.COM
binderholz Brettsperrholz BBS Deckenelemente © SICHTKREIS.COM
Die Decken bestehen aus Brettsperrholz BBS © SICHTKREIS.COM
Wohnungsbau © SICHTKREIS.COM
Wohnungsbau © SICHTKREIS.COM
Montage BBS Deckenelemente © binderholz
Die tragende Struktur und das Dach wurden mit Brettsperrholz BBS Elementen realisiert © binderholz
Trockenbauwand © binderholz
Die tragende Struktur und das Dach wurden mit Brettsperrholz BBS Elementen realisiert © binderholz
Baustellenübersicht © binderholz
Decke aus Brettsperrholz BBS Elemente © binderholz
Trockenbauwände © binderholz
Baustellenübersicht © binderholz
Die Baustelle von oben © Terhalle
Die Baustelle von oben © Terhalle
Baustelle © binderholz
Bauphase © binderholz
Bauphase © binderholz
Bauphase © binderholz

Service